Les stages de pré-orientation

 

Sur orientation préalable de la CDAPH (dépendant des MDPH), vous pouvez suivre un stage de pré-orientation au sein d’un centre de pré-orientation (CPO).

 

Les CPO accueillent des travailleurs handicapés dont l’orientation professionnelle pose des difficultés particulières.

 

Le parcours en pré-orientation a pour objectif de définir un projet professionnel en fonction de vos souhaits, de vos capacités, de votre situation de santé, et de la réalité du marché de l’emploi.

 

Durant le parcours, vous bénéficiez d’un accompagnement et du soutien d’une équipe pluridisciplinaires composée de professionnels soignants, de travailleurs sociaux et de professionnels de l’orientation.

 

Le stage se déroule sur une période de 8 à 12 semaines, la durée du séjour étant individualisée. Certains de ces stages sont proposés en résidentiel, les frais d'hébergement étant pris en charge par l'Etat.

 

Les stages de pré-orientation sont financés par les organismes d’assurance maladie, gratuits pour les bénéficiaires, qui doivent uniquement prendre en charge leurs frais de repas et de transports.

 

Objectifs pédagogiques

 

Le stage de pré-orientation se compose de 3 phases : découverte de votre personnalité (profil professionnel et personnel) dans sa globalité - exploration du champ des possibles, débouchant sur l’identification d’un projet professionnel, projet qui sera testé via une période d’observation en entreprise - construction du projet qui sera soumis ensuite à la CDAPH / MDPH pour décision d’orientation.

 

Une fois le projet identifié, vous pourrez confronter celui-ci à la réalité grâce à une période d’observation en entreprise : vous découvrez ainsi concrètement tous les aspects du métier envisagé et pourrez échanger avec des professionnels du secteur.

 

Le stage va aussi vous permettre d’acquérir des outils et des méthodes vous permettant de rechercher un emploi en toute autonomie.

 

Pour qui ?

 

Adultes de plus de 18 ans reconnus Travailleurs Handicapés dont l’orientation présente des difficultés particulières qui n’ont pu être résolues par les MDPH.

 

L’orientation via la CDAPH est obligatoire pour bénéficier de ces stages.

 

Pré requis

 

Toute personne adressée par la CDAPH susceptible d’aller à l’emploi.

 

Une visite de pré-accueil du CPO et un entretien individuel sont possibles sur RDV pour le futur stagiaire, sa famille et/ou un autre accompagnateur (curateur, services sociaux…). Ces visites sont possibles avant ou après l'obtention de la décision de la CDAPH.

 

Contenu de la formation

 

Phase d’acquisition de la démarche d’orientation : Identifier les différentes étapes d’un parcours d’orientation - Apprendre à s’informer et découvrir les métiers, le bassin d’emploi, les entreprises… - Analyser son parcours antérieur - Analyser ses compétences - Se questionner sur ses valeurs, ses intérêts, ses priorités - Mieux connaître et s’approprier son handicap - Faire émerger des pistes professionnelles

 

Phase d’approfondissement des pistes professionnelles : Réaliser des enquêtes professionnelles - Effectuer des stages en entreprise - Se mettre en situation dans des ateliers professionnels - Acquérir les techniques de recherche d’emploi - Effectuer des recherches documentaires - Identifier ses aptitudes et capacités d’adaptation à l’emploi et/ou à la formation - Evaluer ses capacités d’apprentissage - Réaliser un bilan gestuel et/ou ergonomique

 

Phase de validation du projet professionnel : En continu en cours du séjour : Accompagnement individualisé par une équipe de référents (formateur + psychologue du travail) dans l’ensemble des démarches du stagiaire au regard d’un projet de formation et/ou d’accès direct à l’emploi - Validation psychotechnique pour tout projet de formation le nécessitant. En fin de séjour : Un bilan professionnel et médical faisant état du projet retenu et des préconisations liées à celui-ci vous est remis.

 

Méthodes pédagogiques

 

Alternance entre travail individuel et travail de groupe – méthodes pédagogiques type ADVP (Activation du Développement Vocationnel et Personnel) - développement des potentiels et des capacités d’apprentissage par la créativité (ateliers de peinture et/ou de modelage) – remédiation - évaluation professionnelles en atelier et/ou en entreprise (via des stages) - utilisation d’un centre de ressources (salle informatique, documentation…) - suivi post pré-orientation.

 

Validation du projet

 

Le projet va être confronté à la réalité et aux différentes contraintes et attentes (contraintes liées à la santé, connaissances / compétences pré-requises…), et ce, à travers d’enquêtes métiers et/ou via un ou plusieurs stages en entreprises.

 

Evaluation

 

Entretiens d’étapes en début, pendant et en fin de parcours pour faire le point sur votre projet professionnel, sur sa progression par rapport aux objectifs fixés, pour déterminer les étapes à venir, les moyens à mettre en œuvre et définir les aides à mettre en place.

 

Rapport final pluridisciplinaire de bilan, étayant le point de vue de l’équipe sur le projet professionnel ainsi que sur la suite du parcours à envisagé. Bilan qui est adressé à la MDPH ainsi qu’aux différents prescripteurs (référent Cap Emploi, Pôle Emploi, mission locale, psychologue AFPA…).

 

La décision finale de reclassement étant ensuite prononcée par la CDAPH.

 

Intervenants

 

Selon les CPO, les équipes, toujours pluridisciplinaires, peuvent être composées de : médecins (notamment médecin psychiatre), infirmiers, neuropsychologues, psychologues du travail, formateurs en orientation, assistants de service social, ergothérapeutes, professeur d’activités physiques adaptées, coordinateur de loisirs, personnel administratif…

 

Démarches à effectuer

 

La demande d'admission doit être faite par courrier, de préférence en recommandé avec accusé réception. Cette demande doit être envoyée à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du département de votre lieu de résidence.

 

Rémunération du stagiaire

 

Pendant votre stage, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle, et à ce titre, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par un organisme de droit public, l’ASP (Agences des Services et de Paiement).

 

Le montant de la rémunération dépend de votre situation avant le stage.

 

Si vous n’avez jamais travaillé, vous percevrez 652 € nets chaque mois (Indemnités Compensatrice de Congés Payés comprises).

 

Si vous avez travaillé préalablement, le montant varie en fonction de vos emplois précédents. Vous devez faire la preuve de 910 heures d’activité salariée sur une période glissante de 12 mois. Le montant sera au minimum de 644,17 € + Indemnités Compensatrices de Congés Payés (ICCP) et au maximum de 1.932,52 € + ICCP.

 

Cette rémunération, financée par l’Etat ou la région, est imposable.

 

Si vous étiez travailleur non salarié (autoentrepreneur par exemple), une étude individuelle de votre situation sera faite, et vous pouvez prétendre à une rémunération égale à 708,50 €.

 

Le paiement est effectué à partir des états de présence mensuels établis par le CPO. La rémunération du mois est généralement versée aux environs du 20 du mois d’après. Les ICCP sont versées à la fin du stage. A noter également que les absences font l’objet de retenues.

 

Et la suite…

 

Après analyse du rapport final de synthèse, la CDAPH peut vous proposer : une orientation générale vers le milieu ordinaire – un emploi dans une entreprise adaptée (milieu ordinaire) – un emploi dans un ESAT (milieu protégé) – une formation complémentaire, notamment dans un CRP.

 

Carte de France des Centres de pré-orientation