SAMSAH et SAVS


Parallèlement aux structures d’hébergement classique se sont développés des services médico-sociaux ayant pour mission d’accompagner la personne handicapée au niveau de son quotidien et de son insertion sociale. Il s’agit des SAVS (Services d’Accompagnement à la Vie Sociale) et des SAMSAH (Services d’Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés).


Les Services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) sont nés à la fin des années 70. Prolongement des services de suite des centres d’aide par le travail (ex-CAT devenus ESAT) et des instituts médico-professionnels (IMPRO), ils ont été mis en place par des professionnels désirant penser autrement l’accompagnement des personnes handicapées dans leur vie au quotidien.

 

Le décret du 11 mars 2005 leur a donné un cadre législatif.

 

Ces services permettent le maintien à domicile tout en aidant à l’autonomisation du patient. Ils s’adressent à des adultes en situation de handicap, et proposent un accompagnement pour tout ou partie des actes de la vie quotidienne. Ils accompagnent également le patient dans l’élaboration de son projet de vie, en favorisant notamment le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, universitaires ou professionnels et l’accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité. Ils l’aident ainsi à sortir de son isolement.

 

La finalité de ces services est d’aider à l’insertion sociale de l’usager. Ce qui passe par un accompagnement au quotidien, y compris via des visites à domicile.

 

Ce sont des structures de proximité, qui constituent une alternative à l’hospitalisation et/ou l’admission dans une institution, et qui offre une grande souplesse, sachant réajuster régulièrement l’accompagnement au projet de vie de la personne. Ces services s’adressent à un public large, et notamment souvent à des usagers en rupture des autres dispositifs existants.

 

Chaque service, qu’il soit SAVS ou SAMSAH, est différent, porté par son projet d’établissement, même s’il y a bien sûr des points communs (l’accompagnement à domicile notamment).

 

Quand certains SAVS n’ont pas de locaux assez grands (ni de budget) pour organiser des activités, ils orientent alors les usagers vers des structures extérieures.

 

Ces services sont placés sous la compétence des conseils généraux et sont souvent rattachés à une association.

 

Portés par des équipes pluridisciplinaires composées notamment de travailleurs sociaux, les SAVS et SAMSAH favorisent aussi la coordination des intervenants extérieurs en optimisant les moyens par la mutualisation des ressources.

 

La nature de l'accompagnement est toujours décidée avec l’usager et son entourage éventuel, en tenant compte de son degré d’autonomie. Cet accompagnement peut s’exercer au domicile de l’usager, ainsi que dans d’autres lieux (appartement thérapeutique, locaux du SAVS ou du SAMSAH, lieux généralistes où s’exercent des activités sociales, de formations, de travail…).

 

Pour qui

 

Pour pouvoir bénéficier de l’intervention d’un SAVS ou d’un SAMSAH, il faut : être reconnu handicapé - avoir entre 20 et 60 ans au moment de la demande, voire plus de 60 ans si le handicap a été reconnu avant cet âge limite - bénéficier d'une décision d'orientation délivrée par la CDAPH – être partie prenante d’un projet d'accès, de retour ou de maintien dans l'emploi - accepter les interventions médico-sociales au domicile - résider dans le département dans lequel la demande a été faite.

 

Les Services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS) interviennent principalement auprès de personnes adultes qui vivent soit à leur propre domicile, soit dans des structures « éclatées » d'hébergement pour adultes handicapés (appartements privatifs et/ou thérapeutiques, maisons de ville) rattachées à des établissements d'hébergement traditionnel.

 

La personne peut être orientée vers le SAVS par le secteur sanitaire, la CDAPH, les organismes de logement, les ESAT, les associations, la famille, les amis…

 

La procédure administrative se fait ensuite via le formulaire unique destiné à la MDPH.


Ce qui est proposé dans l’accompagnement


La situation de l’usager est évaluée au démarrage ; il s’agit de faire le point sur ses difficultés au quotidien, et de voir avec lui ses attentes et ses besoins, et ce, dans divers domaines : santé bien sûr, mais aussi vie quotidienne, vie sociale, formation, insertion professionnelle…

 

L’équipe va ensuite réfléchir avec le patient à un projet individualisé d’accompagnement, où toute l’équipe médico-sociale peut être impliquée, et où l’environnement également extérieur du patient (tant familial que social) sera pris en compte.

 

Des conseils et des aides dans la gestion de la vie quotidienne peuvent être mis en place très rapidement, avec des visites à domicile pour stimuler l’usager, l’aider par exemple dans la confection de ses repas, dans la gestion de son budget, dans l’organisation de ses papiers…

 

Les équipes des SAVS et SAMSAH proposent aussi un soutien au niveau des relations avec l’environnement familial et social.

 

Ils peuvent aussi conseiller, voire accompagner l’usager dans la reprise d’activités de loisirs, de sorties… pour l’inciter notamment à sortir de son isolement.

 

Des relais extérieurs peuvent également intervenir, notamment en ce qui concerne le projet d’insertion, qui peut amener le patient à suivre et/ou reprendre des études et/ou à faire un bilan d’orientation et/ou de compétences.


Différences entre SAVS et SAMSAH


Bien que proches par de nombreux aspects, les deux types de structures sont distincts, de par leur public comme de par les services qu’ils proposent, et même si les SAMSAH travaillent souvent en collaboration avec les SAVS.

 

Les SAVS conseillent dans tous les domaines qui concernent la vie courante, qu’il s’agisse de la santé, de l'alimentation, des démarches administratives, du logement, du travail, de la gestion budgétaire ... donc de tout ce qui peut faire le quotidien.

 

Les SAMSAH le proposent aussi, mais dans une démarche qui ne s’inscrit pas que dans le quotidien prosaïque, mais aussi dans le cadre d’un projet de vie liée à l’insertion ; ils peuvent accompagner par exemple la personne dans la reprise d’études, dans l’orientation vers un travail, etc.

 

Les SAVS et les SAMSAH sont tous deux composés d’équipes pluridisciplinaires, qui regroupent notamment des travailleurs sociaux (éducateurs, assistants de service social…).

 

Mais les SAMSAH sont dotés en plus d’une équipe médicale et paramédicale qui peut émettre des conseils, et apporter des aides. Néanmoins, cette aide ne se substitue pas au suivi médical des personnes en dehors de la structure.

 

Pour caricaturer grossièrement, un SAMSAH est un SAVS avec des prestations de soins ou d'accompagnement vers le soin. Ils apportent une réponse pluridimensionnelle intégrant une dimension thérapeutique.

 

De plus, les SAMSAH sont particulièrement bien adaptés aux personnes atteintes de troubles psychiques alors que les SAVS ne le sont pas obligatoirement.


Carte de France des SAMSAH (handicap psychique)

Présentation du Samsah Prepsy (situé à Paris)